Collègues toiletteurs, LE vote est UPA !

Collègues toiletteurs, LE vote est UPA !

Elections aux Chambres de métiers et de l’artisanat : un vote qui compte

Dans le monde de l’artisanat, il s’agit d’un rendez-vous incontournable. Les prochaines élections aux Chambres de Métiers et de l’Artisanat -CMA- se dérouleront du 28 septembre au 14 octobre 2016.

Cette consultation sera marquée par deux grands enjeux, le premier concerne directement chaque entreprise dans sa relation de proximité avec la CMA, le deuxième tient aux engagements pris par les organisations professionnelles qui présentent des candidats.

Des missions de proximité
Nous savons tous que les CMA ont la responsabilité du Répertoire des métiers. Création, reprise, ou transmission d’entreprise, ces établissements sont là pour tenir à jour la situation des entreprises artisanales aux niveaux départemental et régional.

Nous connaissons moins les autres missions des CMA, qui sont pourtant indispensables au quotidien, telles que l’action auprès des élus locaux pour obtenir une politique d’urbanisme favorable à l’artisanat, la défense des qualifications, la gestion de centres de formation d’apprentis, l’attribution des titres de Maître Artisan…

Ainsi, les CMA contribuent activement à la reconnaissance de l’artisanat, à la défense de ses spécificités et au développement de l’économie de proximité. Des arguments qui doivent convaincre les électeurs que nous sommes d’aller voter lors du scrutin de l’automne prochain, et de voter pour nos candidats.

Des artisans au service des artisans
Les élections aux CMA restent un rendez-vous très important. En effet, elles sont l’occasion de rappeler les priorités défendues par chaque organisation au bénéfice des chefs d’entreprise artisanale, et de mettre en évidence les actions qu’elles déploient.

C’est l’occasion de redéfinir nos attentes vis-à-vis de ces organismes consulaires pour les cinq ans à venir.

Nous reviendrons, à travers d’autres articles, sur les raisons de voter en faveur des listes présentées par l’UPA. Mais d’ores et déjà, deux évidences sont à souligner. D’abord, l’UPA est la seule organisation qui représente pleinement et exclusivement les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité. Ce n’est pas le cas des organisations concurrentes qui sont confrontées à l’impossibilité de défendre à la fois les intérêts des grandes entreprises et ceux de l’artisanat. En effet, ces intérêts divergent sur un certain nombre de dossiers, parfois même s’opposent radicalement, à l’instar de questions telles que le développement du recours aux travailleurs détachés ou l’ouverture des grandes surfaces le dimanche.

Est-il besoin de le rappeler ? Seule l’UPA, en réunissant la CAPEB, la CNAMS et la CGAD, rassemble en son sein tous les métiers de l’artisanat. Seule l’UPA conçoit les CMA comme des établissements qui doivent être gérés par des artisans pour les artisans.

Pour toutes ces raisons, et en vertu de l’adage « l’union fait la force », tous les adhérents des organisations affiliées à l’UPA sont invités à soutenir les listes présentées par l’UPA. Rendez-vous sur cma2016.fr.

Plus de renseignement sur le site, cliquez ici !

Fermer le menu
×
×

Panier