L’U2P LANCE LE GRAND DÉBAT DES ENTREPRISES DE PROXIMITÉ

L’U2P LANCE LE GRAND DÉBAT DES ENTREPRISES DE PROXIMITÉ

L’ U2P a lancé officiellement le 29 janvier dernier le « Grand débat des entreprises de proximité » à destination des chefs d’entreprise de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales, soit les deux tiers des entreprises françaises.

Près de 40 réunions se tiendront partout en France jusqu’à la fin février. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Grand débat national mais vise à traiter plus spécifiquement les problématiques de l’économie de proximité : fiscalité locale, nationale et écologique, besoins en compétences, pouvoir d’achat, égalité de traitement entre entreprises, revitalisation des centres-villes et centres-bourgs…

Les objectifs prioritaires de ces rencontres sont :

– d’aller à la rencontre des chefs d’entreprise de proximité afin qu’ils expriment leurs réalités quotidiennes parfois proches de celles des gilets jaunes ;

– de recueillir leurs revendications et propositions en vue de les présenter publiquement le 7 mars 2019 et de les transmettre au gouvernement.

L’U2P appelle les chefs d’entreprise de l’économie de proximité à venir nombreux aux réunions organisées par les U2P territoriales.

Tous les événements et les précisions utiles sur : www.granddebat.u2p-france.fr (Ancien lien pour l’événement, n’existe plus)

Pour accéder à la liste des réunions : cliquer ici (Ancien lien pour l’événement, n’existe plus)

Enfin, n’hésitez pas à vous inscrire à la lettre d’information de l’U2P qui annoncera les résultats du Grand débat des entreprises des entreprises de proximité : Cliquez ici (Ancien lien pour l’événement, n’existe plus)

Vous trouverez ci-dessous les propositions du SNPCC :

– Augmenter les salaires sans mettre en difficultés les TPE

Dans les petites entreprises de moins de 11 salarié(e)s mettre en place un allègement des cotisations patronales sur le salaire brut afin que le salaire Net soit augmenté. Créer une ligne « indemnité gilet jaune » non soumise aux retenues salariales inscrite en pied de bulletin (comme les indemnités de licenciement par exemple) et ainsi permettre le maintien de l’emploi dans ces petites entreprises…

– Baisser la TVA

Supprimer l’exonération de TVA génératrice de déséquilibres entre les entreprises permettant ainsi d’augmenter le nombre de percepteurs. Il sera alors possible de réduire le taux de TVA actuellement à 20%, ce qui entraînera une baisse des prix et par voie de conséquences, une augmentation du pouvoir d’achat.

– Exonérer totalement de charges patronales un emploi

Dans les petites entreprises de moins de 11 salarié(e)s, prévoir l’exonération totale de charges patronales dans le cadre de l’embauche d’un premier salarié ou d’un salarié supplémentaire

En complément de ces leviers, il est indispensable de rendre la transparence des taxes :

Les perceptions des taxes doivent être affectées au(x) poste(s) dédié(s) : taxe carburant à l’écologie, contravention à la sécurité routière, etc. Ces taxes sont des leviers ponctuels qui doivent faire l’objet d’une étude chiffrée, de compte-rendu précis de l’utilisation de l’argent des contributeurs (le peuple), sa réévaluation en fonction du besoin et sa suppression lorsque l’objectif est atteint.

Télécharger le PDF

Fermer le menu
×
×

Panier

L’adhésion s’entend pour la fin 2019 et 2020 (réservée aux nouveaux adhérents)