Un cadeau dont se seraient bien passés les chefs d’entreprise

Un cadeau dont se seraient bien passés les chefs d’entreprise

Malgré les vives protestations et courriers adressés par l’UPA au gouvernement, les décrets et arrêtés d’application du compte personnel de prévention de la pénibilité ont bien été publiés le 31 décembre au journal officiel. Ils ajoutent six critères de pénibilité aux quatre déjà en vigueur.

Sont concernés les manutentions manuelles de charges, les postures pénibles, les vibrations mécaniques, le bruit, les températures extrêmes et les agents chimiques. A l’annonce de cette publication, le président de l’UPA s’est aussitôt exprimé dans les médias pour dénoncer cette décision. Depuis l’origine, l’UPA s’oppose à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité et a dénoncé son caractère inapplicable. La concertation entre le gouvernement et les organisations patronales a certes permis d’éliminer les pires aspects de ce dispositif, mais beaucoup reste à faire pour éviter des contraintes et des prélèvements supplémentaires aux entreprises. L’échéance du 1er juillet 2016 à partir de laquelle les six nouveaux critères de pénibilité entreront en vigueur est trop proche. Il ne permettra pas aux branches professionnelles de jouer leur rôle. Or seules les branches professionnelles sont à même de définir les réalités des activités qu’elles couvrent et donc les seules à pouvoir établir des référentiels.

Source UPA Janvier 2016

Fermer le menu
×
×

Panier